Appel à une Assemblée européenne des communs

Des initiatives citoyennes et communautaires sont en cours, afin de faire vivre des communs urbains, ruraux, scientifiques ou numériques, et pour promouvoir un futur conduit par la participation démocratique, l’équité sociale et la soutenabilité environnementale. Au cœur de ces actes de “mise en communs”, des relations sociales satisfaisantes et joyeuses qui régénèrent notre environnement relationnel et physique. Nous rejetons l’idée que nous serions seulement des individus consommateurs égoïstes ou des compétiteurs dans la jungle du marché. Au lieu de cela, nous nous considérons comme des gardiens-citoyens actifs et coopératifs, travaillant pour des voisinages, des villes et des sociétés saines et justes.

Alors que les institutions européennes sont en perte de vitesse et en crise profonde, nous, en tant que citoyens européens, voulons revendiquer l’Europe. Nous nous inquiétons que tant de gouvernements aient tendance à favoriser les intérêts particuliers des forces dominantes des marchés au lieu de s’impliquer dans la recherche du bien commun pour les peuples et la planète.

Au niveau mondial, nous sommes inquiets des menaces que font peser sur notre futur les inégalités sociales croissantes et les exclusions, ainsi que le changement climatique. Nous regrettons que les privatisations massives et la marchandisation nous aient déjà privés de tant de biens communs partagés qui sont essentiels à notre bien-être physique, social, culturel et à notre dignité.

 

Nos expériences avec les “communs”

La pratique des communs correspond aux initiatives ascendantes basées sur la coopération en réseau, déjà mises en pratique par des millions de personnes en Europe et dans le monde.
Ces initiatives créent des systèmes autogérés qui répondent à des besoins vitaux. Elles opèrent souvent en dehors de l’économie de marché dominante et des politiques publiques étatiques, tout en expérimentant de nouvelles structures hybrides.

 

En tant que contributeurs et contributrices aux communs…

  • Nous créons et renforçons des communautés en utilisant et en partageant des savoirs, des arts, de la culture, de l’agriculture et de la technologie.
  • Nous construisons des habitats partagés, soutenons l’agriculture locale, vivons dans des éco-villages et utilisons des infrastructures basées sur la communauté et possédées par elle (pour l’énergie, l’eau, le wifi, la culture et le financement).
  • Nous prenons soin des ressources naturelles et nous les gérons collectivement (l’eau, les forêts, les semences, les animaux).
  • Nous créons et partageons librement de la musique, des images, des logiciels, du matériel pédagogique, de la connaissance scientifique et ainsi de suite.
  • Nous avons déjà réussi à rendre accessibles à tous certaines données de l’État et des collectivités, (par exemple des données concernant la Recherche sur fonds publics, la santé et la technologie).
  • Nous essayons d’ouvrir les institutions démocratiques existantes, grâce à de nouveaux outils de démocratie participative et en améliorant la transparence.

 

Nous appelons à…

Nous appelons la mise à disposition des ressources pour tous, ainsi qu’à la liberté de créer, gérer, développer et faire perdurer nos communs.

Nous appelons les gouvernements nationaux, les collectivités locales et les institutions de l’Union Européenne à faciliter la défense et la croissance des communs, à éliminer les barrières et les “enclosures”, à ouvrir l’accès à la participation citoyenne, et à prioriser le bien commun dans toutes les politiques.

Cela nécessite de quitter les structures traditionnelles de gouvernances verticales pour un processus horizontal participatif visant des décisions collectives de conception et de surveillance de toutes les formes de communs. Nous appelons les contributeurs et contributrices aux communs à soutenir un mouvement européen qui fasse la promotion de la solidarité, la collaboration, la connaissance ouverte et le partage d’expérience comme des forces visant à défendre et renforcer les communs.

Et donc, nous appelons et nous lançons une invitation à rejoindre un processus participatif et inclusif dans toute l’Europe pour bâtir et faire vivre une Assemblée des Communs. Ensemble, nous pouvons continuer à construire un réseau vibrant de projets bienveillants et régénérants qui revendiquent les “Communs européens” pour les peuples et les environnements naturels.

 

Omnia sunt communia!

Signer l’appel ici…